Histoire continue/Histoire alternatives est une installation composée de matériaux obsolètes ou dysfonctionnants.

L’installation met en exergue la trajectoire de l’information, fragmentée par le matériel informatique. Circuit imprimé, ordinateur et imprimante inopérants symbolisent ainsi la fragmentation d’un fichier entre hardware, software, jusqu’à son interprétation physique sur format papier.

Inspirée par la place des femmes dans la société béninoise, l’oeuvre revisite la signification des pagnes traditionnels au moyen de dessins aux inspirations entre le tatouage et la bande-dessinée indépendante américaine, des photographies de bombas glitchées, ainsi que de la figure historique de la Reine Hangbé dans un texte dystopique -lui-même inspiré de faits réels survenus lors du séjour de l’artiste.

Crédits : Gilbert Capo Chichi

Cette installation fut créée en 2018, lors de la résidence «Littérature en immersion» au sein de l’institut Cerco à Cotonou au Bénin