bons baisers

« Bons baisers » génère des cartes postales imaginaires de manière aléatoire.

Fruit d’une collecte de cartes postales datées du début du XXème siècle, l’oeuvre est codée au moyen d’algorithmes combinatoires. Elle utilise le texte brut des cartes postales collectionnées (comprenant défauts d’écriture, fautes d’orthographe ou erreurs syntaxiques) et s’inspire du genre épistolaire pour créer des correspondances similaires à celles d’antan.
Cette oeuvre a pour but de remettre en question la communication d’aujourd’hui en prouvant que si les supports ont bel et bien changé, les relations entre les gens n’ont pas évolué et le but de ces missives reste fondamentalement le même : donner des nouvelles.
La génération de textes de « Bons baisers » s’inscrit dans la lignée de l’OULIPO et d’un des principes de littérature numérique théorisé par Jean-Pierre Balpe -ancien membre de L’ALAMO (Atelier de Littérature Assistée par la Mathématique et les Ordinateurs).

Cette oeuvre est initiée en 2017, lors de la résidence « Création en cours/Ateliers Médicis » au Dorat dans la Haute-Vienne (87).

Comments are closed.